[ Robert Silverman ]
[ Textes francais ]
[ Cybernetically, Bicycle Bob Xe-Dda.p ]
Volleyball dans le parc


Il paraît que le volleyball va être superbe cet été. Les terrains ont été recouverts d'une couche de sable et cela va rendre le jeu plus sécuritaire et plus agréable.

Avec un nombre qui dépasse 80 joueurs et joueuses chaque jour, il est de plus en plus évident qu'on ne peut pas utiliser les terrains de volleyball pour jouer deux contre deux. C'est une pratique injuste, voir même absurde. Le jeu de six contre six est devenu la règle générale, car il permet d'éviter les longues attentes à ceux et celles qui attendent leur tour pour jouer. Ceux qui sont jeunes et pleins d'énergie, et qui préfèrent le deux contre deux, ont apparemment installé leurs filets sur le gazon adjacent, ou bien ils sont allés à d'autres places où l'idéologie du deux contre deux est prédominante.


L'importance du service courtois

La plupart des joueurs et joueuses qui fréquentent le parc Jeanne Mance savent généralement comment jouer. Ils savent presque tous comment lancer le ballon, le bloquer et faire une passe ou un smash. Ces fonctions sont basées sur l'esprit de coopération car un bon smash dépend étroitement de la finesse d'une passe. Smasher et bloquer requièrent également de l'expérience et un savoir-faire.

Cependant, c'est le service individuel qui permet à ce jeu de bien commencer. Faire le sercice est plutôt une action facile par comparaison avec l'acte de faire un smash ou de bloquer.

Lorsque le service est raté parce que le ballon heurte le filet ou bien parce qu'il est lancé hors du terrain, les six joueurs placés en avant perdent un demi tour à cause de l'égoïsme et de l'irresponsabilité de celui qui fait le service. Si vous êtes dans la position de celui qui passe le ballon ou qui fait un smash, seriez-vous content de voir que celui qui fait le service, que ce soit de l'un ou de l'autre côté, vient justement de le rater ? "Fais pour les autres ce que tu aimerais que les autres fassent pour toi".

Egalement absurde est le jeu de ceux qui font le service pour marquer un point. Car après tout, nous ne venons que pour jouer. Si votre service est si fort qu'il ne peut être retourné, cela veut dire que vous êtes en train de jouer tout seul. Et on ne peut parler de jeu collectif si vous continuez à répéter la même fonction, alors que les 11 autres joueurs sont réduits au rôle de spectateurs. L'esprit collectif et la rotation des positions et des fonctions font du volleyball une activité récréative magnifique et accessible à tous et à toutes. Pour cette raison, je propose qu'aucun point ne soit marqué pour le service et que le ballon doive retraverser le filet pour pouvoir marquer un point. Sinon, les règles du jeu pourraient être changées, en rajoutant un septième joueur dont la fonction serait de faire des services uniquement.

Je suis convaincu que ces commentaires sur le côté dérangeant des services trop forts ou manqués s'appliquent à tous les joueurs, quel que soit leur niveau.


L'amour en jeu


Haut de page


Par Robert Silverman.


Textes français | Page de bienvenue

© Robert Silverman 2000